Le corps en mouvement, 6 avril 2016

 

Première rencontre avec Bettina pour explorer l’expression corporelle.

4 absents aujourd’hui, fièvres et gastro ! Les repères sont modifiés. Comment nos enfants vont-ils vivre cette nouvelle séance, avec une nouvelle activité, une nouvelle animatrice et des binômes déséquilibrés ?

Le binôme du jour : Romane et Alexandre, ils sont dans l’œil de la caméra aujourd’hui et les mamans les ont préparés. Mais les enfants restent naturels et jouent comme à leur habitude. Ainsi nous assistons à de beaux moments d’échange et de partage sur la musique entre Romane et Alexandre et sans jamais faillir à son rôle de guide, cette fillette de 6 ans se montre  très présente pour guider Alexandre qui mime les gestes de Romane avec un réel plaisir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La présence de Bettina semble être acceptée par tous les enfants qui écoutent ses consignes.

Est-ce l’absence de Léa, malade, son binôme ami et repère stabilisateur, qui attriste Camille (la grande)? Est-ce la danse qu’elle aime pourtant beaucoup qui l’excite un peu plus que d’habitude ? Le changement d’intervenante ou simplement parce qu’elle est rentrée en adolescence ? Camille est moins posée aujourd’hui, et cette agitation inquiète Emma et Stéphanie, sa maman. Or Camille sent cette inquiétude, cette  peur et attrape quelques cheveux chez Emma, comme pour dire « N’ayez pas peur ». Mais Emma pleure et sa maman ne parvient pas à la consoler et apaiser la peur de sa fille. Emma veut rentrer chez elle et ne veut plus revenir. Elle adore Charlotte, son binôme et toutes les rencontres Coccinelles et Abeilles mais elle ne comprend pas le comportement de Camille, cette grande fille d’1m60 qui l’impressionne par son dynamisme et ses gestes parfois rudes.

C’est un couac ! Stéphanie et Emma s’en vont.

Comment communiquer quand on ne parle pas la même langue ?

Comment ne pas tomber dans le quiproquo quand on parle la même langue ?

Les messages que transmettent le corps, le regard ne sont-ils pas plus importants que la parole elle-même ?

Ces rencontres questionnent nos représentations de ces messages corporels que nous interprétons automatiquement, sans analyse, qui sont suivis de réactions que nous n’avons pas nous-mêmes choisies : un froncement de sourcils, une main qui tape notre bras ou notre dos et nous sommes en alerte. Emma a besoin de se protéger et les explications sur le fonctionnement de l’autisme ne peuvent parvenir à passer au premier plan : elle a peur donc elle doit s’éloigner de ce qui lui fait peur.

C’est tout l’enjeu de nos rencontres entre abeilles et coccinelles : expliquer pourquoi on a peur et comment parvenir à avoir moins peur de ce qu’on ne connait pas. Les couac font partie du projet, ils ne sont pas des obstacles, ils nous aident à orienter nos actions.

Difficile de dire si Camille est triste du départ de Emma et de Stéphanie mais pendant plusieurs minutes elle va parcourir tous les recoins de la salle pour les retrouver et Jocelyne, intervenante des Mots de Jossy, lui prend la main et répète qu’elles vont revenir afin d’apaiser Camille et lui redonner l’envie de danser. Camille se prête au jeu et danse, même si son regard se fige sur la porte d’entrée régulièrement.

De l’autre côté de la pièce, plusieurs familles Coccinelles et abeilles se sont regroupées autour d’une table et échangent entre elles sur l’autisme. Le point de départ :  un quizz sur l’autisme qui laissent certains parents et fratrie abeilles interrogatives : Est-ce que l’autisme est une maladie? Quelles sont les approches recommandées pour faire évoluer les personnes autistes? Les autistes peuvent-ils suivre une scolarité normale? Clémentine, la sœur de Romane, participe aussi à la réflexion sur le quizz et aux commentaires qui s’ensuivent. Un moment riche en partage où le temps a manqué puisque sollicités par les enfants coccinelles et abeilles, nous avons participé en fin de séance au temps de relaxation.

Jusqu’alors, le reste du groupe des enfants répondait aux consignes de Bettina: secouer la tête, taper des pieds sur les sons africains, rythmer le balancement du corps, s’installer sous un grand tissu (au grand désespoir de Laurent qui ne peut plus rien filmer pendant quelques minutes !) pendant que d’autres l’agitent, jouer avec des foulards et des rubans qui dansent eux  aussi autour des enfants, avant de se coucher au sol pour un merveilleux moment de massage avec maman et cette balle qu’elle fait glisser sur les bras, les jambes, le dos. Instant apaisant pour tous les enfants qui en redemandent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsque tout le monde est parti, Alexandre et Romane se retrouvent face à Laurent pour le rendez- vous interview. Alexandre est assis à côté de Romane, un peu agité, stressé aussi par le sérieux du moment : le binôme est la star, Laurent les interviewe et la caméra filme tout ce qu’ils font et disent !

Romane demande à Alexandre « Comment je m’appelle ? » et Alexandre prend son temps, un temps suspendu soudain et articule à sa façon ROOOOOOOMAAAAAAAAAAANEEEEEEEEEEEEE.

6 avril 2016 Alexandre et Romane 9

Un nouveau rayon de soleil est entré dans la salle des fêtes.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s